5 JUILLET A TIZI N BERBER

 

5 JUILLET À TIZI N’BERBER

EN MÉMOIRE À CHABANE SI AMEUR

 


 

Le 48ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie a été célébré avec faste dans la commune de Tizi N’Berber, daïra de Béjaia. Sur initiative des associations communales, les autorités locales ont mis les bouchées doubles pour offrir à la population de cette contrée révolutionnaire une fête à la mesure de l’événement. Forts de l’expérience acquise en ayant organisé le 18 février précédent, journée du Chahid, un hommage solennel à Si Brahim, premier martyr tombé dans la région, le président de l’APC de Tizi N’Berber et ses collaborateurs ont réalisé à l’occasion du 5 juillet un autre tour de force qui restera longtemps dans la mémoire des habitants.

Mettant à profit la date historique du recouvrement de l’indépendance, les animateurs de cette fête nationale ont eu la louable idée d’associer à cette date historique le nom de CHABANE Si Ameur pour rendre témoignage à ce Chahid, militant de la cause algérienne dès la fin de son adolescence, bien avant le début de la Révolution. Plus tard, devenu intellectuel et officier de l’ALN, il tombera au champ d’honneur sous les bombes ennemies en haute Kabylie en 1959.

Devant une salle comble, Chabane Mohand, écrivain, poète et scénariste, s’est chargé, dans un art oratoire consommé, de réciter en tamazight et en français des poèmes glorifiant la Révolution Algérienne, avant de lire la biographie du Chahid Si Ameur où l’émotion et la curiosité historique ont tenu en haleine toute l’assistance. Les jeunes, surtout, ont été fièrement surpris de découvrir la personnalité et l’héroïsme d’un des leurs que la méconnaissance des événements du passé allait enfouir dans l’oubli, n’était-ce la volonté affichée par l’APC de Tizi N’Berber de sortir de l’anonymat nos illustres et glorieux martyrs.

A la fin de la conférence, des cadeaux ont été remis à la famille du Chahid Si Ameur, aux doyens des moudjahidine et à quelques sportifs. L’un d’eux a eu la réflexion suivante :

« Ce cadeau est un présent qui vient du passé pour parler au futur »

Il est à noter qu’en marge de la commémoration proprement dite du 5 juillet, plusieurs activités sportives, artistiques et culturelles ont été mises sur pied et se sont déroulées pendant trois jours. Un grand bravo donc à l’APC de Tizi N’Berber qui nous promet d’autres moments forts liés à notre patrimoine historique.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site