AOKAS Histoire & Faits d'Armes

 

 

L’association « Aokas Mémoires »

écrit son premier ouvrage

 

 

La plupart des enfants nés longtemps après l’indépendance de l’Algérie connaissent-ils l’histoire de leur village ?  Les événements du 08 Mai 1945 qui se sont déroulés dans leur région ?  Les dures batailles engagées tout près de chez eux durant la guerre de Libération nationale ?  Le passé glorieux de leurs voisins qu’ils côtoient tous les jours ?  Le nom des personnages remarquables nés dans leur circonscription ?  Non, vraisemblablement non.  Où alors imparfaitement.

 

Le livre « Aokas, Histoire et Faits d'Armes » produit par l’Association « Aokas Mémoires » est à ce titre une bouffée d’oxygène réanimant un passé asphyxié depuis des lustres.  Il était temps que ce genre d’ouvrage vît le jour dans notre environnement rural.  A la fin de la lecture de ce volume de plus de 200 pages, une pensée vient tout de suite à l’esprit : souhaiter qu'il engendre des petits.  Un grand nombre de petits…

 

Comme des milliers de Chouhada Algériens, les enfants de Cap-Aokas avaient choisi, au prix de leurs vies, la lutte contre l’arbitraire plutôt que la soumission à la domination coloniale ; ils laissèrent derrière eux des épouses devenues brutalement veuves, des enfants devenues soudainement orphelins...  Mais au bout de ces sacrifices à la Patrie émergea enfin

 

Une Algérie libre et indépendante.

 


« Aokas Mémoires »

produit son premier livre

 

Publié le : vendredi 18 janvier 2008

Ce n’était pas une histoire de faits d’armes mais réellement Histoire et faits d’armes d’Aokas.

Pour un essai, c’est un coup de maître qu’ont réussi les membres de l’association culturelle Aokas-Mémoires. En voulant donner un aperçu sur la guerre de Libération dans leur commune, ils ont non seulement rapporté les faits d’armes mais ils ont aussi réanimé un passé de la glorieuse guerre de Libération inconnue pour bon nombre de jeunes et de moins jeunes.

Près d’une trentaine de membres de l’ALN, de l’OC FLN et de témoins oculaires se sont rassemblés autour de l’inusable Khaled Lemnouer, le rédacteur, et du président de l’association, Abdelkader Kasri, ancien combattant de la guerre de Libération, très connu dans la région pour son courage durant la guerre, pour réussir ce premier livre qui engendrera certainement d’autres qui le complèteront et rapporteront d’autres témoignages sur l’histoire d’Aokas et sa région en général.

Outre donc les faits d’armes et leurs auteurs morts au champ d’honneur ou toujours vivants, ce livre nous rappelle le passage sur cette terre d’Aokas du vaticinateur Si Md Oulkandi, de l’intello-écrivain Slimane Rahmani, de celui qu’on appelait “l’encyclopédie vivante”, Tahar El Hadj Touati, de celle qui personnifiait la femme à Aokas, Djamila Salhi , du symbole des jeunes sportifs, Amar Zizi, aujourd’hui tous disparus mais ayant marqué leurs temps, ainsi que du toujours vivant et bien portant malgré l’âge, la véritable mémoire vivante, El Hadj Tairi Md Akli. Bien entendu, ces apprentis écrivains ne sont pas spécialistes en la matière pour prétendre avoir produit un livre sans failles mais ils peuvent se targuer d’avoir réussi à susciter chez la population un intérêt sur des évènements et auteurs du passé jugés dignes de mémoire, comme l’a si bien dit en préface le jeune directeur de la Jeunesse et des Sports d’une wilaya du sud, natif de la commune, Ali Bouzidi.

En attendant que la liste de sa production s’allonge, cette association est à féliciter pour ce premier ouvrage tout en lui conseillant d’éviter de répéter à chaque fois les explications de la section, du piper-cub et autres comme ce fût le cas dans ce livre.

• Aokas : Histoire et faits d’armes édité par les éditions Ethika.

• Prix étudiants : 200 DA -Public : 300 DA.

A. Gana - La Dépêche de Kabylie du Jeudi 17 Janvier 2008

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site