GUEMAT ALI

 

 

Disparition de GUEMAT Ali

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un passé toujours présent…

 

 

 

Aujourd’hui, 2 février 2010, Aokas vient de perdre un homme, un authentique moudjahid, un être sincère et généreux, qui a toujours mis son temps et sa verve nationaliste au service des autres. Guemat Ali nous a quittés à l’âge de 73 ans. A son enterrement, une foule nombreuse s’est pressée pour lui rendre un dernier hommage à la mesure de son passé révolutionnaire, de sa disposition et de son état d’esprit à l’égard de ses semblables.

Doué d’une bonne mémoire, Ammi Ali conservait dans un coin de son cerveau, comme dans une bibliothèque, un pan entier d’un passé révolutionnaire qu’il se faisait toujours un devoir de raconter à qui voulait l’entendre. Avec force détails, et parfois une bouleversante émotion qui entraînait des trémolos dans sa voix, il narrait inlassablement des épisodes tragiques, et quelquefois amusants, de la guerre d’Algérie. Il rapportait généralement les événements ayant jalonné son parcours de combattant. Mais pas seulement. Très curieux, et bien au fait des déclarations des dirigeants des deux camps ennemis, il apportait à ses récits des précisions qui donnaient à la narration une dimension plus prenante.

Du fait de son engagement absolu dans l’armée révolutionnaire algérienne, il contribua largement à l’écriture en 2008 d’un ouvrage « AOKAS : Histoire et Faits d’Armes » produit par l’Association culturelle « Aokas Mémoires ».

Le souvenir de Guemat Ali - Ammi Ali – restera à jamais vivant dans les mémoires de ceux qui l’on côtoyé, car les images des êtres comme le regretté défunt sont effectivement impérissables…

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×